PARCOURS

© Anne Blanchard
Claudia Nottale mène une double carrière de comédienne et de metteur en scène. 
Elle débute à 16 ans au cinéma, aux côtés de Jodie Foster et de Bernard Giraudeau, dans un film d’Eric Le Hung : « Moi, Fleur Bleue ».

Plus tard, elle réalise un documentaire pour Arte - « Elie », sur son petit frère handicapé - qui obtient la Clef d’Argent au Festival International de Lorquin. Il a été diffusé dans différents festivals : Vidéo-Psy de la Villette, Cinéma du Réel à Beaubourg, Simone de Beauvoir au Palais de Tokyo, Film de Femmes de Montréal et au Festival International de Films Documentaires du Portugal.

Après avoir mis en scène au théâtre « La Fausse Suivante » de Marivaux et « Fantasio » de Musset, elle adapte, met en scène et joue quatre spectacles pour le jeune public :
« Le Magicien d’Oz », « La Reine des Neiges » (représenté plus de cinq cent fois), « Cendrillon » et « Les Sept Voyages de Sindbad le Marin », notamment au Théâtre Rive Gauche, au Théâtre d’Edgar à Paris, ainsi qu’en tournée en France et à l’étranger.
Elle met également en scène trois spectacles lyriques : « Une croisière Offenbach », « Schubert Deutsch 999 », créé à l’Hexagone de Meylan, et « Clara Schuman, l’Amour et la Vie d’une Femme » diffusé par Alain Duault sur France 3.

Sa mise en scène - « Le Rideau » - est une création autour d’un travail de clown et de mouvement sensoriel pour la Compagnie du Passeur d’Aix en Provence.
En tant que comédienne elle joue de nombreuses pièces sous la direction de Vincent Tavernier dont « Arlequin Poli par l’Amour » de Marivaux, « L’Ecole des Maris », « L’Amour Médecin » et « Sganarelle » de Molière, donnés en tournée et, entre autres, au Théâtre de la Cité Internationale et au Lucernaire à Paris.

Au Théâtre de l’Odéon, elle lit des textes de Lévinas et de Péguy pour les soirées philosophiques (Carrefour de l’Odéon).

Elle interprète le rôle de Lala dans « Voyage en Terre Intérieure », un parcours théâtral les yeux bandés mis en scène par Léa Dant. Spectacle qui a tourné dans les Festivals des Arts de la Rue et les Scènes Nationales et qui a été reçu par la presse de manière enthousiaste.

Avec la Compagnie Avec ou Sanka elle joue dans « Liberté, Egalité, Fraternité »
et dans « Titanic Version Courte ».

Son solo de clown atypique « J’ai mis une Jupe » est issu d’un travail de recherche d’un
an et demi entrepris avec deux danseuses, Martha Rodezno et Rita Marcher, d’après la Méthode Danis Bois dont elle est diplômée Somato-psychopédagogue.

Sa dernière création, « Femme Phoque », est un spectacle de contes théâtraux « en mouvement et en couleurs » avec pour coéquipière, la metteuse en scène Camilla Graff Junior.

Depuis quatre ans, Claudia assiste des compagnies théâtrales ou circassiennes dans leurs différentes étapes de création (2 Rien Merci, L'affaire Foraine, Avec ou Sanka, Juliette Mailhe, etc.) Un accompagnement qui la conduit progressivement à refaire de la mise en scène, ("T'es Content" mise en scène d'une création collective pour six clown, généré par Jérôme Comes).

Elle continue ses recherches sur la présence, la perception et le mouvement au sein de Tomrummet Collectif, qui a expérimenté pendant trois ans des marches / performances dans des espaces urbains, dans des friches et dans la nature (festival Rayons Frais à Tours, résidence au Cube / Festin Scène conventionnée Montluçon, Espace Périphérique à Paris, Le Polau à Tours).

Depuis 2007, elle fédère un groupe de recherche performatif sur le corps sensible,
et met au point des protocoles afin de partager l'expérience de manière perceptible pour des spectateurs : "Performances du sensible", Collectif du Sphénoïde.

Actuellement, elle met en place plusieurs groupes de clowns sensoriels capables de se donner à voir en public. (A Nantes, Paris et Lille).

Diplômes : 
Diplôme Universitaire Mouvement, Art et Thérapie de l’Université Moderne de Lisbonne (Portugal).
Diplôme Universitaire en Psychopédagogie perceptive de l’Université Fernando Pessoa, de Porto (Portugal).
Master 2 de recherche en Psychopédagogie perceptive, Université Fernando Pessoa de Porto (Portugal).